Le journal du docteur Faustus Thomas Mann Christian Bourgeois Editeur

Le docteur faustus  

La grande originalité de ce roman tient au fait que l'histoire personnelle et les souffrances d'un jeune musicien prodige sont mises en parallèle avec l'Histoire et les souffrances de l'Allemagne humiliée de l'après Première Guerre Mondiale.


Thomas Mann reçut le prix Nobel de littérature en 1929 pour l'ensemble de son oeuvre, 

Serge, les passeurs de mots, Majolire, Libraire en Nord-Isère.

Thomas Mann écrivit son roman Docteur Faustus entre 1943 et 1946. Dans ce roman philosophique, il exprime par l'intermède de son héros les souffrances de l'Allemagne humiliée de l'après première guerre mondiale. A cette époque, Thomas Mann était l’exilé allemand le plus célèbre des Etats-Unis. Il rencontrait tout le monde : des hommes politiques de premier plan, des savants comme Einstein, de grands musiciens tels que Schoenberg et des philosophes comme Adorno.
Le journal du docteur Faustus constitue aussi le récit et le témoignage de la grande aventure intellectuelle et politique d’un écrivain au sommet de son art et de sa notoriété.

Né en 1875 à Lubeck Thomas Mann est issu de la bourgeoisie munichoise. Il s’est fait  remarquer grâce à un recueil de nouvelles. Puis Les Buddenbrook, publié en 1901, le porte au devant de la scène littéraire. Il est également l’auteur de La mort à Venise, en 1912, et de La Montagne magique, publié en 1924. En 1929, le prix Nobel de littérature récompense l’ensemble de son œuvre. Thomas Mann a toujours manifesté son opposition au nazisme. Il quitte d'ailleurs l'Allemagne en 1933, à l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Après un passage en France, il s'installe aux Etats-Unis où il prend la nationalité américaine et où il vivra longtemps avant de retourner en Europe. Il meurt à Zurich en 1955.
                                                               4ème de couverture

  Thomas mann 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau