Une voix de femme dans la mêlée. Marcelle Capy. Entre-Temps éditions

Véritable pamphlet  pacifiste, le livre de Marcelle Capy est paru en 1916, à               l'époque largement amputé par la censure du temps de guerre.                                                  

Cet ouvrage est préfacé par Françoise Thébaud. Il s'agit d'une ré-édition de la version complète parue en 1936, elle même préfacée par Romain Rolland.

                                                                    Une voix de femme dans la melee

 

 Introduction de l'édition de 1936 :
" Ce livre a vingt ans. Il parut en avril 1916. La moitié de ses pages étaient blanches. On y lisait, à la place du texte interdit, ces quatre mots :" Coupé par la censure ".
C’était la guerre ; et la guerre tue la liberté de penser, d’écrire, de juger, et même de pleurer, afin de pouvoir tuer les hommes [...] Quand le sang coule, la sagesse est proscrite, la compassion interdite et la justice reniée. [...] Marcelle CAPY

Marcelle MARQUES, de son nom d'état civil, naît en 1891 à Cherbourg où son père, Jean Marques, tient garnison en qualité d'officier d'artillerie et de marine. 

Vers la dix-huitième année, une rencontre avec Jean Jaurès lui révèle sa véritable vocation: elle sera écrivain, journaliste et militante. Dès lors, dans ses livres, ses conférences, ses articles, elle soutient un triple combat :
· pour la paix, en dénonçant l'horreur et l'absurdité de la guerre.
· en faveur de la femme, en soulignant son rôle fondamental dans la société moderne, qu'a révélé avec éclat la guerre de 1914.
· vers un socialisme humanitaire, de caractère surtout moral et philosophique, en prônant le devoir de solidarité et de compassion actives envers les individus qui souffrent et les peuples demeurés dans la misère.

En 1916, elle publie, sous le nom de Marcelle Capy, son premier ouvrage, préfacé par Romain Rolland : "Une voix de femme au-dessus de la mêlée". Toujours dans la période d'entre deux guerres, elle fait paraître "La défense de la vie" (1918), "L'amour Roi" (1925), et son ouvrage majeur "Des hommes passèrent...", couronné du prix Séverine.

En 1936, "voyant que tout cela recommence", elle re-publie, à compte d'auteur, Une voix de femme dans la mêlée. Cette fois-ci, le texte est complet, débarrassé de la censure de 1916, également préfacé par Romain Rolland.

En 1940, elle ne saura prendre ses distances avec le régime de Vichy comme la grande majorité de la population française.

Après guerre, Marcelle Capy continue à militer et à publier. Elle se retire à Pradines (Lot) et décède en 1962.

Grâce aux travaux de Françoise Thébaud en savoir plus sur l'émancipation des femmes pendant et après le conflit.

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau