En étroite collaboration avec le Musée Dauphinois, cette présentation, qui vous invitera bien sûr à vous rendre à Grenoble pour un regard complet sur l’exposition  A l’arrière comme au front, évoquera la grande guerre vécue à l’arrière, des hôpitaux si nombreux en Rhône-Alpes aux usines d’armement, vous parlera de la vie au quotidien, des lettres de poilus de l’Isère etc…

 

                  70 millions d’hommes mobilisés

 

10 millions de morts                        21 millions de blessés

      et disparus  

                       

     Pour qui, pour quoi vous êtes-vous battus, grands frères dans l’histoire ?

 

     Vous aviez vingt, trente ans, parfois plus, parfois moins, vous aviez des parents, une fiancée, une épouse, des enfants, vous étiez la jeunesse, la vie, l’espoir de vos pays.

     Des marchands d’armes et de canons, des politiciens fanatiques et ambitieux, des généraux dévorés de gloire vous ont envoyés sur les champs de carnage.

 

     Dans les nuits illuminées d’éclairs de mort,

              dans les tranchées de poussière et de boue,

                     sous le vent, sous la pluie ou la neige,

                         dans le froid glacial des hivers et la brulure étouffante des étés…                              

 

                            Pendant cinq  longues années,

               sous le fracas terrifiant des obus, des bombes et des fusants,

                      sous le sifflement des balles,

                              sous le halètement fou des mitrailleuses…

 

             Dites, pour qui, pour quoi êtes-vous morts ?

       Pour qui, pour quoi, ces terribles blessures du corps et de l’âme ?

     Pour qui, pour quoi ce bras ou cette jambe perdu, ce visage bouleversé ?

 

                      Vous avez tant souffert, soldats de tout pays.

Vous avez si souvent tremblé et prié pour que cesse un jour cette guerre infinie.

     Mais elle est revenue, plus terrible encore, avec 62 millions de victimes !

 

                 Vous avez gagné, vous avez perdu, peu importe !

             Seule la paix mérite qu’on se batte pour elle, pacifiquement

 

                     Peuples du monde,   

N’oubliez jamais que des millions de soldats             

               ont rêvé d’une paix éternelle.